Détection des ondes gravitationnelles

Le 11 février, à 16h30, les collaborations Ligo et Virgo ont annoncé avoir détecté des ondes gravitationnelles, un siècle après leur description par Einstein. C’est un double coup de maître : en détectant pour la première fois ces ondes, les chercheurs ont également observé la première collision entre deux trous noirs. Une nouvelle fenêtre s’ouvre sur l’Univers.

Pour en savoir plus, dossier et article complet sur la page du « journal du CNRS »

https://lejournal.cnrs.fr/articles/a-detecte-des-ondes-gravitationnelles

Sources et donc remerciements au CNRS

Actualité > Gravity : un nouvel instrument pour étudier les trous noirs

Source : Actualité > Gravity : un nouvel instrument pour étudier les trous noirs

Merci à Rémy Decourt de  Futura-sciences.com

La future machine à étudier les trous noirs a été testée avec succès. Gravity, le dernier-né des instruments du VLTI, au Chili, vient de produire en effet ses « premières lumières », comme disent les astronomes. Réalisant de l’interférométrie en infrarouge, il représente une avancée technique considérable. Le trou noir supermassif de la Voie lactée pourra grâce à lui être analysé comme jamais. Guy Perrin, astronome et vice-président de l’Observatoire de Paris, nous décrit cet instrument unique au monde.

Cette première lumière est « l’aboutissement d’un projet démarré en 2005, auquel participent plus de cent chercheurs, ingénieurs et techniciens, dont plus d’un quart issus d’équipes françaises » explique Guy Perrin, astronome et vice-président de l’Observatoire de Paris. Et l’investissement en vaut la chandelle car l’objectif qui a justifié sa réalisation, « c’est l’observation du trou noir supermassif, surnommé Sagittarius A* ou Sgr A*, qui occupe le cœur de la Voie lactée, notre galaxie ».

Cet instrument, financé par l’Eso, est installé dans le laboratoire du VLTI, c’est-à-dire du mode interférométrique du Very Large Telesope, au Chili.

Suite de l’article et plus d’infos sur le site « www.futura-sciences.com«